Mon "maître" et professeur Gérard HAUG disait de la peinture qu'elle exigeait une grande discipline et beaucoup de rigueur. "Peindre est comme entrer en religion" aimait-il déclamer. Il évoquait là notamment la dimension spirituelle de la peinture.
J'adhère tout à fait à cette vision. Je crois que au delà de la réalité, existe un monde de l'invisible. Je crois q'une communication est possible au delà des mots et des paroles.
Je livre à votre lecture des textes que j'affectionne...

DESIRS
Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans alliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité, et écoutez les autres; même le "simple d'esprit" et l'ignorant, ils ont eux aussi leur histoire.
Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit. Ne vous comparez avec personne, vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grand et plus petit que vous.
Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez prudents dans vos affaires, car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe; des individus recherchent les grands idéaux et partout, la vie est remplie d'héroïsme.
Soyez vous-même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe. Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse.
Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude. Au delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même.
Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles, vous avez le droit d'être ici. Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.
Soyez en paix avec dieux, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves.
Gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Prenez attention. Tâchez d'être heureux.

Auteur inconnu


CONTE INDIEN
Un jour, un enfant va voir son grand-père considéré comme le vieux sage du village. Il lui demande :" Dis-moi, grand -père, qu'est-ce qu'un homme ? " Son grand-père lui parle alors de territoires immenses, connus et inconnus, des loups qu'on y trouve. Il lui raconte le loup noir, sombre, manipulateur, envieux, colérique, hargneux et menaçant, qui hurle la nuit, se cache, se bat contre les uns et dévore les autres, terrifie, domine par la peur et tue. 
​Il lui raconte aussi le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant. Puis il lui dit :" Tu vois, l'homme a ces deux loups en lui. Chacun de nous abrite en lui-même un loup noir et un loup blanc qui ne cessent de s'affronter." L'enfant réfléchit et lui demande : " Et lequel gagne, grand-père ? "Alors, le vieil homme lui répond doucement: " Celui que tu nourris."